Rapid Assessment of the marine Coastal Environment

RACE

Mise au point de procédures rapides et fiables pour la définition et l’étude de l’évolution de l’état de santé du milieu marin côtier

Les activités humaines posent de sévères problèmes et altèrent les écosystèmes marins côtiers. Les nombreux apports économiques, écologiques et sociaux que procure le milieu marin sont de plus en plus menacés. L’étude et la compréhension des effets de l’activité humaine sur les écosystèmes marins requièrent généralement beaucoup d’investissement en temps et en argent.




Domaine(s) d'activité : Cartographie et S.I.G. ; ; Télédétection et photogrammétrie
Responsable(s) interne(s) : Jean-Paul Donnay ; Marc Binard
Coordinateur(s) : Jean-Marie Beckers
Mot(s)-clé(s) : Base de donnés ; Cartographie ; Océanographie ; SIG

Par contre, les autorités locales désirent des réponses rapides dans le cadre de l’étude des effets de l’utilisation de leur littoral, ceci est souvent en contradiction avec le temps nécessaire pour obtenir des données suffisantes et avec le coût engendré par ce type d’étude. Pour toutes ces raisons, la gestion durable des milieux côtiers est difficile.

Le projet RACE est dévolu à l’élaboration d’outils qui permettront de détecter et de prédire les changements des écosystèmes côtiers menacés par les activités humaines. Les outils développés pour fournir de tels indicateurs (intégrant au mieux les réponses de l’écosystème) sont complexes, mais doivent rester facilement utilisables par les autorités locales.

Ainsi, le projet RACE produira une réponse novatrice à la demande pressante des autorités gestionnaires des écosystèmes côtiers de pouvoir disposer d’outils fiables qui permettent une réponse rapide et relativement peu coûteuse grâce à l’utilisation de divers moyens :

  • l’utilisation d’une approche interdisciplinaire pour caractériser l’écosystème marin côtier;
  • le développement et la validation des connaissances scientifiques, des bases de données et d’outils numériques pour aider à l’élaboration et l’application rapide des outils nécessaires;
  • le développement et la validation d’outils diagnostiques développés pour et dans le cadre de la gestion des écosystèmes côtiers.

Ces outils seront développés dans le cadre du projet afin d’être applicables dans l’Ouest de la Méditerranée, avec comme zone de référence la Corse. La région de Calvi sera notre premier système étudié en raison de son spectre étendu et connu en terme d’influence anthropique mais aussi pour l’expérience et les connaissances acquises par l’Université de Liège dans cette région.

Le projet fournira les résultats nécessaires pour une meilleure gestion durable des écosystèmes. Les avances scientifiques attendues pendant la proposition actuelle incluent :

  • les adaptations aux modèles hydrodynamiques et d’écosystèmes appliqués depuis l’échelle du bassin jusqu’à l’échelle de la baie;
  • l’élaboration de modèles d’écosystème spécifiques à la zone côtière corse applicables à des zones soumises à des apports en nutriments;
  • l’élaboration de nouveaux outils diagnostiques qui combineront les résultats acquis par les modèles et les données terrain;
  • l’élaboration de procédures expérimentales pour définir et surveiller les changements de l’environnement marin.

 


Lien(s) : Base de données RACE
Données en ligne du mât météo de Calvi
News
Publication(s) et communication(s) : Multiparametric observations and analysis in the Bay of Calvi (Corsica), an ideal site for studying the human activity effects and climate changes in the Mediterranean Sea; STARESO