Thèses de doctorat

01/10/2009 | 01/10/2012 - Menée par Marie Trotta

Quelle plaie peut affecter une société plus qu'un criminel? Je dirais un criminel en série. Notre projet a pour objectif de développer une nouvelle méthodologie visant à réduire le temps et les ressources dépensées dans les enquêtes criminelles.  Les tests ADN coûtent très chers (aux alentours de 300 euro le test) de sorte que réduire la zone de recherche pour un violeur, par exemple, permet de faire de larges économies.

Le profilage géographique appliqué à l’analyse criminelle se définit comme une méthodologie d’investigation qui utilise la localisation d’une série de crimes attribués au même suspect pour déterminer l’aire de résidence du criminel la plus probable.

L’objectif de cette recherche est de proposer une approche originale afin d’améliorer les techniques existantes de profilage, en exploitant les possibilités offertes par un traitement dynamique de l’information spatio-temporelle.


01/10/2009 | 30/09/2013 - Menée par Matthieu Lonchay

Dans notre société moderne, les systèmes globaux de positionnement par satellites ou GNSS sont de plus en plus utilisés dans le cadre d’applications en sciences de la Terre: mesure des déformations de la croûte terrestre, sondage de l’atmosphère depuis le sol ou l’espace, télédétection de la surface terrestre, etc.

Les électrons libres présents dans l’ionosphère perturbent la propagation des ondes émises par les GNSS. Cet effet, appelé « erreur ionosphérique », est la principale limitation à la précision et à l’intégrité des GNSS.


01/10/2006 | 25/10/2012 - Menée par Benoît Bidaine
L’ionosphère joue un rôle crucial pour la précision des systèmes globaux de navigation par satellite. Cette partie de l’atmosphère chargée électriquement peut mener à des erreurs de positionnement de plus de 100 m pour les récepteurs simple-fréquence. Par conséquent sa modélisation constitue un domaine d’étude important.

01/10/2005 | 30/06/2011 - Menée par Pierre Hallot
Dans le cadre de son projet de thèse supervisé par Roland Billen, Pierre Hallot développe un modèle de raisonnement spatio-temporel basé sur des concepts de vie et de présence décrivant le mouvement de points dans l'espace. Un modèle de raisonnement général tenant compte de toute la complexité de l'information spatio-temporelle est mis en œuvre.